25 août 2016

Suivre la bonne (Des)pente(s)

Pourtant je ne l'ai pas suivie dans le bon sens la Despentes. "Bon" sens qui serait l'ordre chronologique de sortie de ses livres. C'est un peu plus foutraque que ça.Mes premiers souvenirs d'elle datent de "Baise-moi" le film tiré (si tu ris, tu sors) de "Baise-moi" le livre (je t'ai à l'œil !). Le scandale qui a entouré sa sortie, scandale soulevé par des catholiques nom: non radicalisés contestant son interdiction aux moins de 16 ans pour pousser le ministère de la Culture à l'interdire aux moins de 18 ans. Cela entraînait dans la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2016

Ca, c'est du vol.

Je suis assise dans les fauteuils devant la porte d'embarquement. J'ouvre le paquet de sucreries à la graisse de porc, aux goûts divers et industriels et néanmoins allemandes. Le bus était à l'heure, le RER était fonctionnel, il y a de la place sur les banquettes. Je suis au bord du Champagne. Heureusement, devant tant de bonheurs réunis, 3 voyageuses viennent se coller à mon siège au lieu d'aller s'étaler plus loin. Je rêvasse en mâchouillant mon futur cancer de l'estomac. L'avion ne sera pas plein. Joie. Oui, je déteste cordialement... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2016

Du poil incarné et de son impact sur la marche du monde

Ou comment le battement d'aile de papillon velu provoque des pluies acides en Moldo-Valachie. Comment ? C'est n'importe quoi ? Mais clairement ! Toutefois je souhaitais témoigner du fait que c'est l'incarnation du poil (du mal ?) qui a commencé, pas moi. D'ailleurs en bonne loutre des Pyrénées, je constate que dans le pays de mon ADN, ce prénom est fortement usité non pas pour des raisons bassement religieuses mais parce que la pilosité méditerranéenne brune et exubérante entraîne systématiquement l'incarnation dès qu'une tentative de... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2016

De mère en fille depuis… pfiou !

Longtemps je me suis couchée de bonne heure pour lire des livres. Que dis-je, j'ai essayé de lire ce livre. J'ai commencé 4 fois "Du côté de chez Swann" pendant mes vacances chez manman. Quelqu'un pourrait-il me dire si Proust sort de son lit et de la description de ses érections nocturnes pour raconter une histoire ou si je dois me remettre Dave en boucle ?! D'avance merci pour vos indications. Non, je ne me suis pas ennuyée chez ma mère au point de commencer "A la recherche du temps perdu". J'ai profité du beau temps pour lire à... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 août 2016

Exclusivité !

La rue où vit ma mère est quelque peu vieillissante. Aussi tout-e nouvel-le habitant-e est fêté comme le messie (mais non, ouiii, je suis déjà dehors). Récemment sont arrivés une femme et ses deux enfants dans une maison du trottoir d'en face aussitôt accueillis par Voisine-zine (surnommée Grandes Oreilles ou NSA). Interrogeant les nouveaux venus, leur entourage et consultant leur casier judiciaire, elle découvre que les enfants sont issus de deux pères différents. Info en poche, elle se précipite (comme on se précipite à 90 ans) vers... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2016

Fesse qui te plaît

Quand tu récupères un magazine dit féminin (car tu n'es pas dingue, tu ne l'achètes pas) dont le titre commence par "El", il ne faut pas, jamais, en aucun cas ni sous le moindre prétexte le lire seul-e. Au mieux, les 2 premières lignes du premier article de fond (celui qu'on touche), p 50 (après les pubs, les publi-reportages et la réclame), te font péter un câble et tu fais un carnage à la machette à la rédaction du journal. Au pire, tu lis tout… Mais en fait, personne n'est jamais revenu témoigner de son... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2016

Hygiène du mot de passe

Le mot de passe de nos différents comptes (mails, réseaux sociaux, impôts, banque, vendeur de livres, vendeur de larmes, médias, porno, etc.) doivent être régulièrement modifiés et suivre des règles de sécurité dans leur composition afin de rendre plus difficile leur décryptage. Cela rend surtout leur mémorisation compliquée mais il existe des coffres-forts virtuels où tous les ranger. Coffre-fort dont l'accès est gardé par un fidèle mot de passe. J'y ajoute une logique dans sa composition qui me permet de m'en souvenir. Par... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2016

Ils sont venus ; ils sont tous là.

La famille. Belle invention, tiens. Suis-je ironique ? Oui. Non. Ça dépend. Ça me dépasse. La famille me déborde et me recentre. Elle fait écho. C'est tout en creux, ça résonne là-dedans. C'est si plein. Je me tiens éloignée de la mienne, décalée, par choix et parce que la vie en a aussi décidé ainsi. Les retrouvailles sont d'autant plus agréables et je ne me sens jamais aussi éloignée d'eux que lorsque je suis trop près. Ma sœur et mon beauf ont fait une fête. Il y avait tous leurs amis et un peu de nous. Les festivités autour d'un... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 15:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 juillet 2016

Ceci n'est pas une petite pipe et au lit… encore que…

Jean-Bernard aime mon blog et il me le dit. C'est gentil. Merci. Juste avant de se plaindre que je n'écris pas assez. Et vous croyez, cher JB (je peux vous appeler JB ? Non ? M'en fous) que je ne suis pas la première à m'en faire le reproche ? A me couvrir la tête de cendres en pleurant des larmes de sang ? A me flageller le corps à grands coups de lanières de cuir ?… ah non, ça c'est les soirées de l'ambas… bref ! Oui, j'ai faignassé. Je n'ai rien écrit sur Nuit Debout alors que je suis solidaire, j'insomniaque depuis des mois !... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mai 2016

T'as vu l'heure ?

L'Iphone, quelle bouse ! J'ai essayé de le breveter parachutiste. Le saviez-tu ? Quand tu lances un smartphone, il retombe comme une merde. Non seulement, il ne vole pas mais il se blesse, l'abruti ! Magnifique toile d'araignée de verre brisé sur l'écran. Spiderman, sors de ce téléphone ! Bonne chose quand même, je n'ai même pas pleuré. Je me suis vaguement un peu évanouie dans un cri strident. Mais quand j'ai vu qu'il fonctionnait toujours, j'ai dit à ma mère de reposer les palettes du défibrillateur.J'ai posé mon téléphone à plat... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]