29 septembre 2015

Cordialement

L'expression "Belle journée" m'horripile à un point… Encore que le fait d'utiliser le verbe "horripiler" (mettre dans un état d'énervement extrême) suffise à donner une idée de mon état d'agacement, je tiens à souligner que, vraiment, ça me hérisse. Les poils soyeux de mon corps svelte, mes cheveux certes courts mais brillants se dressent (horripilation donc) à la lecture ou à l'écoute de cette expression. C'est physique, instinctif, animal. Ne jamais souhaiter une "belle journée" à un rottweiler sous peine de finir dépecé… Parlez pas... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 septembre 2015

The progression of your age

En vieillissant ou en se faisant plus sage (pour ne pas m'être trop désagréable et me mentir effrontément, 2ème effet kisscool), les yeux vous jouent des tours. La vue de loin devient étonnamment précise alors que le proche est plus difficile à percevoir. Je vois dorénavant le grain de la pierre des immeubles. Je lis (à mon grand regret) le menu suspendu de la cantine (avant de filer direct aux grillades, c'est donc parfaitement inutile, mais bon !).  C'est une étrange métaphore physiologique de la vie. Car avec l'âge vient la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2015

LA PORTE !!

Il y a les ors de la République et les hors de la République. Je m'explique. La République ayant récupéré moults palais pour en faire des ministères ou des chambres parlementaires, notre représentation a bien souvent une allure monarchique de bureaux Louis XV logés dans des sites classés. Et c'est tant mieux pour le patrimoine qui coûte une blinde à entretenir et qui fait joli sur les guides touristiques. Effet KissCool non négligeable, on peut se la péter grave auprès des Grecs et de leurs ruines à ciel ouvert. Toutefois, ces... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2015

Fille de butte

J'ai repris l'entraînement spécifique pour les côtes. Cela consiste à courir… en côte. J'ai des notions basiques en matière d'élaboration de programme d'entraînement. Le but : Paris-Versailles et sa fameuse "Côte des gardes" suivie de la biennommée "Côte du mauvais" et de la particulièrement bien trouvée "Côte du cimetière". La côte des gardes que je surnomme depuis ma 1ère participation l'an passé, la côte "ah oui, elle pique un peu quand même", suite à la réflexion quelque peu euphémiste d'un coureur pour décrire le monstre. Ouiii,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2015

C'est décidé, je change de sexe…

Ou alors, j'ouvre une boutique de sport pour gouines, trans, trav', garçons manqués, filles réussies. J'hésite. Ce matin, c'est dimanche mais je suis colère. Je suis trahison. Je suis meurtres en série.Je suis allée courir et je me disais en revenant, rougeaude et haletante, qu'il faudrait quand même que je me trouve un short spécial "je cours sous le cagnard et le cuissard, juste, c'est pas possible". Hier, je m'étais lancée sans succès dans différentes boutiques de sport non spécialisées en course à pied (intersport et décathlon... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juillet 2015

De la confusion des mots à la confusion des sentiments

La présence de ma mère dans ce pays depuis plus de 50 ans n'a pas eu d'effet spectaculaire sur l'étendue de son vocabulaire. Si vous voulez vous faire une idée de sa façon de parler, lisez "Pas pleurer" de Lydie Salvayre. Ensuite, et s'il vous arrivait d'être dans la même pièce et qu'elle se lève en disant "yé vais cherrrcher oune pelle", ne paniquez pas ! Loin d'elle toute idée de vous porter un coup fatal sur la nuque et de vous enterrer sous le parquet. Tss, tss, on sent que les discours anti-immigrés vous ont marqué. Allons,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2015

Et hop, bouge ton corps ! Bouge tes politiques !

Alors, voilà, en Espagne, les citoyens ont décidé de profiter des dernières élections pour voter pour des candidats dont la politique n'est pas le métier mais le militantisme leur vie. Madrid et Barcelone ont désormais une femme à leur tête. Ada Colau, engagée dans l'aide aux personnes expulsées de leur logement (PAH) en Catalogne. Manuela Carmena, avocate des ouvriers sous Franco puis juge, dans la capitale. Pour fêter l'arrivée de cette dernière, je vous propose cette création fraîche totalement intégrée dans cette période de... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2015

Les rêves à la con

Supprimons les jours fériés. Allons travailler chaque jour que le calendrier fait. Déjà ça me fera une vie sociale digne de ce nom. Et puis quel est l'intérêt d'avoir des coupures quand ton corps va, de toutes façons, te réveiller à la même heure ? Ce matin du 8 mai, j'ouvre un œil et le dirige vers mon réveil. Oh surprise ! comme pour aller travailler ! Je m'engueule. Je me retourne. J'ai chaud. Je sors une jambe de sous la couette. J'ai froid. Je me retourne. AAAAAAH !! Je me lève sans allumer ; je me cogne. Gniiiiii… Un verre d'eau... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 mars 2015

Moi, les gens, nos voyages en commun

J'ai découvert que voyager dans un train à côté d'un adolescent n'était pas de tout repos. L'ado en groupe doit être abattu sans pitié car débile et bruyant. Quand je croise un troupeau de ce type, il me vient toujours une question à l'esprit : "mais j'étais pareille ?". Ne t'avise pas de répondre, lecteur/rice ! En opposition, l'ado isolé est timide et mal dans sa peau donc silencieux. Problème : le spécimen avec lequel j'ai voyagé était passablement enrhumé et connecté à l'interweb mondial via un téléphone BaieNoire à clavier… Oui,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2015

Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Qui ondule sur les pentes des monts de Galaad (Cantique des cantiques)

Mon métier, c'est gardienne de troupeau. Ce n'est pas un métier facile même s'il apporte son lot de joies au quotidien. Le troupeau n'est jamais facile à mener. Chacune de ses composantes est avide d'indépendance et de grands espaces. Il faut souvent les ramener dans le droit chemin. En douceur, se faire pédagogue, plus exigeante puis menaçante. Enfin, leur latter la tronche à coups de manche de pioche en gueulant "qu'est-ce que je t'ai déjà dit 100 fois, espèce de neuneu ?!?". Le troupeau de neuneus est sans doute l'un des plus... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]