21 avril 2008

Mon week-end pourri

Je souhaite te le faire partager. Oui, comme ça, généreusement alors que rien ne m'y oblige sauf l'éventualité de te pourrir ta journée. Or donc, vendredi, je ne sais pas pourquoi mais je ne le sentais pas du tout mon kikende en province parentale. Peut-être à cause du coup de téléphone de ma mère m'annonçant qu'elle entrait aux urgences tandis que j'entrais gare Montparnasse. Rejoignant ma voie, mon TGV et mon siège dans un brouillard inquiet, je croisai un troupeau de jeunes beuglant « Résistance ! » après avoir été gentiment mais... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 avril 2008

Le bœuf est lent mais la terre est patiente.

C'est par cette citation hautement philosophique (j'ai joué 15 mahjongs avant d'en remporter un et d'avoir le droit de la lire… Désespérant…) que je commencerai ce qui s'avère être mon centième post. Ben oui, c'est quand même fou que j'ai réussi à aligner en quelques mois cent textes plus drôles, spirituels, politiquement engagés et orthographiquement corrects les uns que les autres alors que je peinai toute ma scolarité pour faire plus d'une feuille double pour une dissertation. Comme quoi, cela n'a rien à voir. Mais 100, comme qui... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 avril 2008

Sélective est mon écoute

Il arrive que je m'aperçoive que je suis passée à côté d'informations vraiment intéressantes. Non dotée d'une télévision diffusant en boucle toute une panoplie de conneries plus indigestes les unes que les autres (mais je fais régulièrement un stage parental pour remise à niveau de mes connaissances télédiffusées), je suis une écouteuse de radios du service public. Mais dès que de la publicité fait son apparition, j'ai un blocage automatique de mes esgourdes. Un peu comme si j'ôtais mes lunettes, quoi... Mon cerveau fait autre chose... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 avril 2008

Capilliculture et paysagisme

J'ai profité de ma fin de journée pour aller me faire retailler la touffe… de cheveux chez mon capilliculteur technoïde habituel. Ma coiffeuse préférée ayant demandé l'asile politique aux Canaries, j'avais donc testé une première remplaçante qui a, elle aussi, quitté la boutique depuis. C'est pas de ma faute !! Je ne suis pas chiante ; je n'y vais que quand je me prends les pieds dans la perruque. Bref, tout ça pour dire qu'aujourd'hui, je testais un autre toiletteur agréé dont j'ignorais jusqu'au prénom. Le modèle qu'on m'avait... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 avril 2008

M.A.R.I.E. Portée disparue

Dans la série, «pourquoi donc avons-nous encore des jours de congés dans notre calendrier grégorien alors que notre sublime lumière de… poche se donne à fond tous les jours pour nous autres, pauvres fainéants ?», j'ai voulu répondre à un questionnement d'une lectrice au sujet du quinze août. J'ai donc remis mon vieux pardessus râpé, pris les clés de la 403 et ouvert la porte du garage. Il faisait beau mais je ne roulerai pas décapotée, c'est pas sain. Conduisant d'une main, je me disais que c'était la dernière fois qu'on m'y... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
07 avril 2008

Valeurs actuelles

Aujourd'hui, je me faufilai hors de mon travail assez tôt de façon à pouvoir aller à ma séance de psycine dont je suis sortie, d'ailleurs, découpée en fines tranches. Avec des copeaux de parmesan et de l'huile d'olive, j'aurais fait un succulent carpaccio de gouine. Mais là n'est pas le sujet de ce post, vu qu'au prix où je paye ma monitrice, je ne vais pas étaler mes états d'âme sur ce blag. Or donc, tandis que je pointe méthodiquement, j'entraperçois sur mon boulevard une tripotée de cars de police et un amas de collègues devant la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 avril 2008

Quand la mer monte…

Vous ne viendrez plus chez nous par hasard. Ce zouli slogan de Total Grosquale devrait être modifié sur le champ. Ou plutôt sur les rives de la Loire et les plages des îles de Ré et d'Oléron. Souviens-toi, il y a 3 semaines, une «mini» marée noire à la raffinerie de Donges (Gloire-Atlantique) salope l'estuaire de la Loire avec 400 tonnes de pétrole (ça en fait des pleins !!). Note bien que c'est Total qui dit que c'est une mini et qu'il maîtrise tout et qu'il va tout payer et qu'il s'excuse auprès des familles des coincoins et des... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 avril 2008

En vrac... comme dans ma tête

- Thomas Jefferson (1743-1826), 3ème président des États-Unis a dit un jour qu'il était bourré : « Tout homme a deux pays : son pays et la France. » C'est joli. Mais ça sous-entend que, nous, les Français avons deux pays : la France et la France. Si je compte bien, ça fait 1. Grosse escroquerie !! Surtout en ce moment ! C'est bien d'un Américain de nous faire croire qu'il fait un compliment… - « Celui dont la pensée ne va pas loin verra ses ennuis de près » (proverbe mahjong) À faire passer à Sarkozy qui a cru les yeux... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 avril 2008

L'appel du vide

Non, je ne suis pas en train de déprimer. Il se trouve que ma chère et tendre et sexy et… le reste ne te regarde pas, va (pour des raisons que seules les diseuses de Bonn à Lino Venture du boulevard Saint-Germain pourraient connaître) passer un week-end à Leer, charmante bourgade de Basse-Saxonie (je sais qu'on dit Basse-Saxe mais je fais ce que je veux !!). Pour te situer la Pas-très-haute-Saxonie, c'est au nord-ouest de l'Allemagne, pays qui se trouve à l'est de Strasbourg qui, elle-même, se positionne au bout du TGV qui part de... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 avril 2008

Prenons exemple sur les Australiens...

Non pas dans leur façon de parler l'anglais ou de vivre à Perpète-on-the-sea mais bien dans leur manière de gérer les nuisibles. Je m'explique. Sur un ancien site militaire, 400 kangourous, trop nombreux et broutant tout sur leur passage surtout les espèces végétales en voie de disparition, devaient être abattus. Et moi Emoi général de la population (alors qu'on aurait pu vendre la viande aux Chinois en l'étiquetant "agneau élevé sous la mer" mais bon...) et modification du projet. Si on ne peut pas les zigouiller, on va les... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]