14 mai 2008

Permission de monter à bord

Par les temps qui courent, ma radio me serine chaque jour une campagne de la Prévention Routière mettant en avant les victimes. «Josiane a deux filles, Gudrun 15 ans et Ulrike 10 ans. Demain, Josiane et Gudrun vont mourir écrasées par le 15 tonnes de Jean-Claude qui roulait à 60 au lieu de 50. Si nous nous responsabilisons, nous pouvons éviter ces deux morts.» Bah, JC, t'exagères ! C'est pas parce que ton patron a menacé de te virer si tu avais encore 15 mn de retard à la livraison après tes 12 heures de route que tu dois écraser des... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 mai 2008

Il faut naître à Monaco (et se barrer vite fait)

Je ne suis jamais allée à Monaco (je n'en bois pas non plus) et je ne lis pas Paris Moche et consorts. Heureusement, la presse qui s'adresse plus au cerveau qu'au cœur me donne des nouvelles de la Principauté, entre secret bancaire et apparition régulière de la Vierge nouveaux non-héritiers du trône (sacré Bébert !! Grand fou !!).Auto-centrée sur ma gouinitude propre (ah ben, oui, ce n'est plus sale en France depuis 1982), mon œil ne fit qu'un tour (beurk…) à la lecture d'un article de Bakchich sur l'homophobie du ministre d'État... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 mai 2008

Europ' m'a tuer

Oui, ma douce, tu connais déjà la terrible nouvelle : Pascal Sevran est finalement mort. Je l'ai appris vendredi après-midi tandis que je glandais au boulot parce que déjà je faisais pas le pont alors, hein, bon !Quelques réflexions à la va-comme-je-te-pousse-mamie-dans-les-orties : - Elkabbach a eu raison avant tout le monde. Ca, c'est du journalisme… Nul n'est trompette en son hi-fi ;- mort un 9 mai, journée de l'Europe, sachant que le Jean-Pierre est patron d'Europe 1… tu vois ? Non ? Le complot à la «11 septembre» que ces... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 mai 2008

Le jardin extraordinaire

Salut à toi, Paris, jour férié, ensoleillé et chaud. Je me dirige vers le parc le plus proche. Malgré le tunnel sous la Manche de fin de semaine, c'est blindé. Les vieux sur les bancs, les autres sur les pelouses. À l'ombre ou au soleil selon les goûts ou l'état du capital-soleil. Mon but : trouver un coin «kid-free». Presque facile… Évidemment, je m'éloigne des jeux, des vendeurs de bouffe, de la moindre fontaine et du plan d'eau où s'ébattent des canards (qui parlent anglais, hein mon Charles !!) et autres oies qui font la joie... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mai 2008

Mais comment ils font ?

Des fois, je me demande comment certains arrivent à dire des énormités sans rire ou rougir ou hésiter, bafouiller, mourir foudroyés, se changer en statues de sel ou se retrouver avec un pif d'un mètre de long. Trois exemples :1. un gars qui prend des cours de langue de Penelope Cruz avec moi et qui, tandis que nous devisons sur les événements au Tibet, sort : «Je ne crois pas que la Chine soit une dictature.» D'accord, alors, tu vas te balader sur les trottoirs de Pékin avec un t-shirt «I love the Dalai Lama» et tu me rappelles ?... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2008

Que la lumière soit !

L'avancée des sciences et des techniques, en gros le progrès, a permis de percer bien des mystères, de supposées légendes et de guérir les caries dentaires.- Quand l'équipe d'égyptologues ayant découvert la momie de Toutânkhamon en 1922 est rayée des listes en 1939, naît la malédiction des Pyramides. En cause, l'histoplasma capsulatum, champignon de son état, provoque l'histoplasmose ou maladie des caves attaquant les poumons.- Le Triangle des Bermudes a été tellement démythifié par les multiples enquêtes effectuées que les compagnies... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 mai 2008

Du cube, encore du cube, toujours du cube

Ma mère, depuis peu, en sus de me faire des frayeurs urgentesques, a décidé de me rendre dingue (comme une vraie mère, quoi !). Afin de secouer la dizaine de neurones encore vaillants de mon géniteur et faire de la gymnastique des doigts, elle m'a commandée un Rubik's cube. Dans mon bled ma ville au-dessus de laquelle les corbeaux volent à l'envers tellement ils boivent pour oublier la misère, il n'y en avait point. Fille obéissante, je remplis ma mission rapidement. Elle m'en commanda un second : "sinon, yé vé piquer celoui dé... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
02 mai 2008

Information d'importance à faire passer au Château

Serait-il possible que l'on dise à notre Nanoprésident ou à ses conseillers, si tant est qu'il les écoute encore, que Madame Angela Merkel tient son nom de famille d'un premier mariage avec Ulrich Merkel dont elle a divorcé en 1982 mais en a gardé le nom. Donc, quand il dit avec un humour d'un goût très moyen (il est pas à la fête de la bière !!) à propos de sa relation avec la chancelière : "Je félicite M. Merkel qui est là et je voudrais lui dire de ne pas croire tout ce  qui est écrit dans la presse: j'aime Angela ... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2008

Der Himmel über Berlin*

* « Les ailes du désir » de Wim Wenders (que la traduction, c'est : le ciel au-dessus de Berlin) Quoi ?!? Oh, ça va ! J’ai le droit d’être en vacances dans la capitale allemande et te faire progresser dans la langue de Heidi Klum ! Car oui, si tu lis ce blog tous les jours, tu deviendras top. Top-modèle pour les plus chanceux, tope-là pour les sympas, topinambour pour la plèbe. Berlin, ach Berlin. C’est choli, c’est sympa et c’est groβ. Groβ Paris n’a qu’à bien se tenir. En surface, c’est huit fois plus grand. Mais... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2008

Wer das liest ist schwul

Ne râle pas mon aimée germano-non-comprenante. Ceci n'est pas une insulte. À peine une boutade. Plutôt une gaminerie. T'en souviens-tu, ma mie, lorsqu'enfant, maîtrisant à peine l'arme de l'humour mais la tripotant avec ardeur (l'arme of course, obseded !), nous écrivions sur les murs des toilettes ou dans le coin du cahier de brouillon du voisin : celui qui lit est un idiot (je sais... on mettait plutôt C.O.N., champion olympique de natation) ? Dans ce cas, ce n'est pas "idiot", c'est "pédé" et tout à fait... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 09:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]