11 avril 2008

Capilliculture et paysagisme

J'ai profité de ma fin de journée pour aller me faire retailler la touffe… de cheveux chez mon capilliculteur technoïde habituel. Ma coiffeuse préférée ayant demandé l'asile politique aux Canaries, j'avais donc testé une première remplaçante qui a, elle aussi, quitté la boutique depuis. C'est pas de ma faute !! Je ne suis pas chiante ; je n'y vais que quand je me prends les pieds dans la perruque. Bref, tout ça pour dire qu'aujourd'hui, je testais un autre toiletteur agréé dont j'ignorais jusqu'au prénom. Le modèle qu'on m'avait... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

09 avril 2008

M.A.R.I.E. Portée disparue

Dans la série, «pourquoi donc avons-nous encore des jours de congés dans notre calendrier grégorien alors que notre sublime lumière de… poche se donne à fond tous les jours pour nous autres, pauvres fainéants ?», j'ai voulu répondre à un questionnement d'une lectrice au sujet du quinze août. J'ai donc remis mon vieux pardessus râpé, pris les clés de la 403 et ouvert la porte du garage. Il faisait beau mais je ne roulerai pas décapotée, c'est pas sain. Conduisant d'une main, je me disais que c'était la dernière fois qu'on m'y... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
07 avril 2008

Valeurs actuelles

Aujourd'hui, je me faufilai hors de mon travail assez tôt de façon à pouvoir aller à ma séance de psycine dont je suis sortie, d'ailleurs, découpée en fines tranches. Avec des copeaux de parmesan et de l'huile d'olive, j'aurais fait un succulent carpaccio de gouine. Mais là n'est pas le sujet de ce post, vu qu'au prix où je paye ma monitrice, je ne vais pas étaler mes états d'âme sur ce blag. Or donc, tandis que je pointe méthodiquement, j'entraperçois sur mon boulevard une tripotée de cars de police et un amas de collègues devant la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 avril 2008

Quand la mer monte…

Vous ne viendrez plus chez nous par hasard. Ce zouli slogan de Total Grosquale devrait être modifié sur le champ. Ou plutôt sur les rives de la Loire et les plages des îles de Ré et d'Oléron. Souviens-toi, il y a 3 semaines, une «mini» marée noire à la raffinerie de Donges (Gloire-Atlantique) salope l'estuaire de la Loire avec 400 tonnes de pétrole (ça en fait des pleins !!). Note bien que c'est Total qui dit que c'est une mini et qu'il maîtrise tout et qu'il va tout payer et qu'il s'excuse auprès des familles des coincoins et des... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 avril 2008

En vrac... comme dans ma tête

- Thomas Jefferson (1743-1826), 3ème président des États-Unis a dit un jour qu'il était bourré : « Tout homme a deux pays : son pays et la France. » C'est joli. Mais ça sous-entend que, nous, les Français avons deux pays : la France et la France. Si je compte bien, ça fait 1. Grosse escroquerie !! Surtout en ce moment ! C'est bien d'un Américain de nous faire croire qu'il fait un compliment… - « Celui dont la pensée ne va pas loin verra ses ennuis de près » (proverbe mahjong) À faire passer à Sarkozy qui a cru les yeux... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 avril 2008

L'appel du vide

Non, je ne suis pas en train de déprimer. Il se trouve que ma chère et tendre et sexy et… le reste ne te regarde pas, va (pour des raisons que seules les diseuses de Bonn à Lino Venture du boulevard Saint-Germain pourraient connaître) passer un week-end à Leer, charmante bourgade de Basse-Saxonie (je sais qu'on dit Basse-Saxe mais je fais ce que je veux !!). Pour te situer la Pas-très-haute-Saxonie, c'est au nord-ouest de l'Allemagne, pays qui se trouve à l'est de Strasbourg qui, elle-même, se positionne au bout du TGV qui part de... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 avril 2008

Prenons exemple sur les Australiens...

Non pas dans leur façon de parler l'anglais ou de vivre à Perpète-on-the-sea mais bien dans leur manière de gérer les nuisibles. Je m'explique. Sur un ancien site militaire, 400 kangourous, trop nombreux et broutant tout sur leur passage surtout les espèces végétales en voie de disparition, devaient être abattus. Et moi Emoi général de la population (alors qu'on aurait pu vendre la viande aux Chinois en l'étiquetant "agneau élevé sous la mer" mais bon...) et modification du projet. Si on ne peut pas les zigouiller, on va les... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
31 mars 2008

Les Experts Budapest

Nous sommes entrées dans la chambre 666 vers 23 heures. Je déposai mon sac à terre tandis que ma meuf partenaire accrochait son manteau dans la penderie vide. Les lieux avaient été nettoyés et nos recherches d'indices resteraient sans doute vaines. Je commençai mon travail en ouvrant systématiquement chaque placard et chaque tiroir - vu que j'ai passé la plus grande partie de mes villégiatures dans des Formules Ouane ou équivalent, je trouve orgasmique de pouvoir ouvrir autre chose que la porte des chiottes. Ma beauté partenaire me... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
28 mars 2008

Mon week-end à Budapest continue à Budapest

Or donc, comme je l'écrivais dans l'avant-dernier post, j'ai pris l'avion pour la Hongrie car une fort jolie, douce, intelligente et sensuelle personne de ma connaissance m'a invitée à passer PACA Pâques à Budapest. Je sais que la Hongrie, en France, en ce moment, avec la présence au plus haut sommet (1,59 m) de l'État, d'un de ses demi-représentants, n'a pas forcément bonne presse. Mais Budapest, c'est beau. Et une fois que ce sera fini, ce sera même très beau. Fini de rénover, j'entends (siffler le train). Parce qu'après, c'est très... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2008

Les requêtes Gogole !!

J'ai bien ri ce matin en lisant les requêtes Gogolitas qui ont amené des surfeurs fous du net jusqu'à ce blog.Par ordre inversé d'intérêt zygomatical (de celle qui m'a fait rire à celle que je pleure encore) : 3. cochonne Thouars : je sais qu'on peut s'emmerder en Province Régions mais de là à chercher des cochonnes à Thouars, franchement, je dis que la perversion a ses limites !! 2. mort où est ton aiguillon peinture : licence poétique ou poète licencié, j'hésite. 1. mon cerveau dans ma bouche : dérivé de "mon foie... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 09:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]