21 octobre 2008

Mais c'est quand même extraordinaire !?!

On peut plus être tranquille cinq minutes ! On peut plus vivre sa vie sans que la planète entière se mêle de votre oignon ! Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?! Hein ? DSKi ? Mais non, lui, je m'en fous. À partir du moment où il a pas piqué dans la caisse et que la blonde magyare a succombé volontairement à son charme (mais, là, ça doit être parce que je suis gouine, je comprends pas lequel…), le Domi fait ce qu'il veut comme crasses à sa femme. 'core que je ne sache rien des règles de fonctionnement de leur couple. Non, je... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 octobre 2008

Jeu de massacre

Dans les temps anciens où la liberté d'expression n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui dans notre beau pays, patrie des Droits de l'Homme, du camembert et du calendrier du Stade français, il existait un jeu de fête foraine (oui, à l'époque, il y avait encore des fêtes foraines au cœur des villes et dans les campagnes) qui consistait à faire basculer des silhouettes en lançant habilement une balle en chiffon. En général, mon général, les silhouettes avaient des têtes connues. Les têtes de gondoles de l'époque, la belle-mère, le curé,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 octobre 2008

Des nouvelles de la crise

Le matin, je fais partie de la France qui se lève moyennement tôt et avec un palan. Mon déjeuner finit de me réveiller et je comprends enfin ce que dit ma radio de service public au niveau de la salle de bains. Et notamment les pubs ! Il faut que j'en profite car le chanoine énervé qui nous gouverne ayant décidé que la réclame, tels les dinosaures, verrait sa fin prochaine, je ne pourrai plus tâter le pouls de la société par ce biais. Oui madame, oui, monsieur, je fais de la sociologie en m'épilant les dents et en me brossant les... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2008

Révisons les fondamentaux

Il paraît que les Français et les Espagnols sont les peuples qui lisent le moins ze Baïbeul. Heureusement, il y a quand même bien plus intéressant. Les livres d'histoire, par exemple ou Le Canard Enchaîné. D'ailleurs, dans l'édition du 8 octobre, il apparaît clairement que l'Omniprésident aurait mieux agi en lisant plus de livres d'histoire que l'autre livre d'histoires. Recevant des élus de Moselle, département fortement touché par les fermetures de régiments, il leur tint à peu près ce langage :«Nous, on a bien des bataillons... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2008

De nos jours, il faut avoir des tripes au volant*

Et je le prouve. Après avoir essayé de nous vendre de la bouffe chère, de la boisson chère, des jouets, des parfums, des bijoux, voilà donc que la compagnie aérienne Not-so-Easyjet nous la joue Française des Jeux en proposant un jeu à gratter avec 20 000 £ à la clé. À quand la machine à sous dans les chiottes et l'équipage en uniforme de croupier ? Oui ! À quand les tripots volants ? *je vendrais ma mère pour un jeu de mots pourris
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 octobre 2008

Et si on se marrait cinq minutes

Vois-tu, ami-e lectristeur, en cette période de crise de 29 version 2.008 couramment appelée «Grossanark», il faut voir les choses du bon côté. Think solde positifve. Je sais que si tu avais eu du lard, tu aurais fait une omelette au lard mais tu n'as pas d'œufs. Nevermind. Je vais te raconter une jolie histoire. Il était une fois la Catalogne au XIVème siècle. La région est riche et sa population nombreuse. Le commerce international est florissant. La Reconquista est presque achevée ; l'âge d'or s'approche. Les navires regorgent... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 octobre 2008

Les mots et les maux

Récemment, dans la tourmente qui emporte le vrai-monde à cause de quelques enflures financiéro-bancaires du monde-virtuel (oui, oui, ton compte dans le rouge, c'est virtuel comme celui de ta banque...), nous avons vu apparaître pour cause de panique intergalactique deux choses : d'abord, des sigles : le G4 (les pays européens du G8), l'Ecofin (conseil pour les affaires économiques et financières de l'Union européenne), le G7 (G8 moins un), l'Eurogroupe (tous les pays de la zone euro), le G20 (forum créé en 1999 suite à une succession... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 octobre 2008

La vieille qui marchait dans la mer...

Dimanche, ma brune et moi décidons d'aller bouger nos corps dans un quartier de sa ville et prenons le bus pour rejoindre notre but. Nous posons nos magnifiques fessiers dans un véhicule presque vide. Au bout d'une minute, mon amour me dit : "tu sens cette odeur ?" Après avoir protesté de ma bonne foi et de ma bonne douche du matin, je lui réponds : "ah oui, c'est bizarre..." Nos regards font rapidement le tour des passagers présents recherchant quelque clochard mort, mais rien. Que du passager a priori propre sur... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2008

Tout est relatif

Et aussi, toutédantou. Voire toutouyoutou. Oui, je sais, tu viens de suicider ton banquier à coups d'actions de Les Mannes, Brother. Le remboursement de ton crédit sur 50 ans pour ton studio vient de doubler. Et pourtant, si tu savais comme c'est pas grave !! Tu peux trouver pire ou plus drôle ou étrange et oublier que ta retraite par capitalisation te rapportera 200 francs nouveaux (faut pas déconner non plus) si tout va bien. Par exemple, l'Islande, ce beau pays, sans arbre, froid et peuplé d'environ 313 000 alcooliques ayant... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 octobre 2008

De quoi me mêle-je ?

Ce soir, la ligne 6 du métro était «perturbée». Je ne sais pas pourquoi. On n'aurait même pas la chance que le Conseil d'administration du Medef se soit jeté dessous… Ou deux, trois traders expatriés et suceurs de sang (Han ! pas les laids !). Les rames sont pleines et passent à intervalles irréguliers. Jean laisse passer 4 et je monte. Le conducteur nous parle : «Il y a un train juste après celui-ci.» Le train démarre et à la station suivante, la gare Montparnasse, pleins d'usagers descendent et d'autres usagés montent.Le... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]