26 septembre 2016

French Kiss, my ass

Pour mon pèlerinage mensuel auprès de ma sainte mère, je m'en fus à la gare Montparnasse, sac à dos à dos et un peu en avance. Devant la foule piétinant devant les distributeurs de billets pour le cheval de fer, je décidai de prendre mon temps et de laisser passer l'orage et la bousculade. Je me mis donc à errer dans l'enceinte de la gare, découvrant par hasard, une exposition intitulée #FrenchKiss. Le thème : se donner des baisers sur un quai de gare. Les photos étaient accrochées à des barrières. Et je découvris d'abord celle-ci : ... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2016

Feeeeeeemmes, je vous aaaaiiiiiiiiimmmmme

Salut les filles ! Conseil pour vos oreilles si môgnonnes que j'y planterais bien mes dents qui aiment écouter des trucs intéressants. L'été, sur les radios publiques, on parle des femmes et des femmes parlent. Parce que les hommes qui squattent l'antenne tout au long de l'année sont en vacances ! Et oui ! C'est en septembre, quand les voiliers sont dévoilés que reviennent les voix de basses. Je disais donc : très intéressante série sur France Culture sur le féminisme intitulé "Women's power, les nouveaux féminismes". Vous êtes... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2016

Horrorscoop !

Je ne crois ni en Dieu ni en l’horoscope. Aussi ne lis-je pas la Bible. Enfin, plus. Mais les horoscopes, ça se discute. Ça se discute parce que ça change tout le temps. Donc si on rate le tirage, on a encore une chance au grattage. Et si les textes sont suffisamment flous pour que tout un chacun les interprète de la manière qui lui plaît, je n’ai jamais trouvé de phrase du type « Lion, si vous êtes pédé, Saturne en Jupiter vous invite à vous jeter du haut de votre toit » ou « Vierge femelle tu es et vierge femelle tu resteras jusqu’à... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2016

"Ça dépasse tout ce que j'ai pu imaginer. On a repoussé les limites là." Hommage

Je ne me suis pas trop étalée sur ma collègue Belle Journée. Il faut dire qu’elle a bien pourri les 12 derniers mois de notre vie au bureau. Comme j’étais très très moyennement active sur le blog, j’ai eu du mal à m’exprimer. Même si mon médecin était devenu mon dealer en anxiolytiques, je n’arrivais pas à en rire. Le tabac tue et le travail pue. Pour te décrire rapidement le spécimen, en plus de son utilisation permanente de cette expression horripilante « Et une belle journée », elle était inefficace (à un point qui... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2016

Mes bonnes résolutions de l'année que je n'ai pas prises

Les bonnes résolutions ne servent à rien sinon à donner des sujets à la presse en début d'année et à augmenter de manière aussi surprenante que passagère des inscriptions aux clubs de sport, des achats de légumes frais et bio et de l'ouverture de l'œuvre complète de Proust (je n'ai pas dit lecture). Cette année, comme tous les ans, je n'ai pris aucune bonne résolution. J'ai décidé de faire le compte vers le 31 décembre des trucs bien que j'aurais fait. J'ai soupé des promesses. Les miennes et celles des autres. Du concret, du... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2016

Chemin faisant

Mon changement de service a entraîné un changement léger dans mes horaires. J'arrive plus tôt car je me suis levée plus tôt. Je n'ai pas changé de lieu d'arrivée donc pas de parcours en métro et donc ! pas de chemin à pied vers ma station. Jusque-là tout est logique. "Qu'est-ce qu'elle a ? Elle va pas bien ? Elle nous fait une déprime post-rentrum ?" Hé ho ! À gauche ! Je vous entends ! Rien n'a changé en dehors de mon environnement. Car que croise-t-on sur les trottoirs vers 8 h 20 qu'on ne croise plus une heure plus tard ? Un... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2016

Vite ! Elles mentent !

J'ai un cheveu sur la langue, conséquence d'un passage bienfaiteur chez mon capilliculteur attitré et non d'un défaut de prononciation. Ce cheveu s'est égaré dans ma bouche car lorsqu'il est court et qu'il est encore raccourci, le cheveu devient fourbe. Il a une tendance à l'invasion de type germanique : éclair, totale et inarrêtable (prem's au point Godwin!). Deutsche Qualität. J'attrape l'intrus entre le pouce et l'index et m'en débarrasse d'un geste sec avant d'entrer dans la librairie LGBT. Je peine sur "Amours, Prozac et... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2016

Tallinn - Un bar - Intérieur nuit

Le bar Frank, bar à cocktails sans leur version virgin parce que ce ne sont pas des fiottes en Estonie, est situé juste après le "Sigmund Freud - cocktails end ego" et avant le Frank Underground (annexe du 1er) en sous-sol avec un videur qui veille au bien-être des femmes en chassant le GHB dans les sacs et les poches des clients. Ou alors, c'est une question de religion car il dégage toutes les bouteilles d'eau qu'il trouve. Alcool obligatoire ! Mâle alpha : "Tu prends quoi ? Une bière en attendant Femelle alpha ? Gouine alpha... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2016

Suivre la bonne (Des)pente(s)

Pourtant je ne l'ai pas suivie dans le bon sens la Despentes. "Bon" sens qui serait l'ordre chronologique de sortie de ses livres. C'est un peu plus foutraque que ça.Mes premiers souvenirs d'elle datent de "Baise-moi" le film tiré (si tu ris, tu sors) de "Baise-moi" le livre (je t'ai à l'œil !). Le scandale qui a entouré sa sortie, scandale soulevé par des catholiques nom: non radicalisés contestant son interdiction aux moins de 16 ans pour pousser le ministère de la Culture à l'interdire aux moins de 18 ans. Cela entraînait dans la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2016

Ca, c'est du vol.

Je suis assise dans les fauteuils devant la porte d'embarquement. J'ouvre le paquet de sucreries à la graisse de porc, aux goûts divers et industriels et néanmoins allemandes. Le bus était à l'heure, le RER était fonctionnel, il y a de la place sur les banquettes. Je suis au bord du Champagne. Heureusement, devant tant de bonheurs réunis, 3 voyageuses viennent se coller à mon siège au lieu d'aller s'étaler plus loin. Je rêvasse en mâchouillant mon futur cancer de l'estomac. L'avion ne sera pas plein. Joie. Oui, je déteste cordialement... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]