17 novembre 2014

"C'est court"

Un demi sourire flotte sur son visage. Contente de me revoir mais "c'est court !". Ca fait presque 2 mois qu'on ne s'est pas vues. Après les premières phrases de retrouvailles et de bienvenue, c'est tombé comme un gentil reproche. "C'est court !" Elle a raison. Mes cheveux sont courts. Mais c'est un peu court, jeune femme. "On pouvait dire… oh dieu… bien des choses en somme…" Le truc, c'est que j'ai passé beaucoup plus de temps à les avoir courts que longs. L'exceptionnel, c'est qu'ils recouvrent mon oreille. Comment te dire, chère... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 novembre 2014

Piqûre de rappel

Il reste une table vide à l'entrée du bar. Je vois bien les 2 enfants en bas âge à la table voisine mais il est presque 19h, ils ne devraient pas rester longtemps. Demain y'a école. J'évite de justesse la poussette et le parapluie qu'agite l'un des deux dans une lutte acharnée avec sa mère. Je m'assois. La mère gagne ; le petit se met à hurler. Je commande sous les cris du chiard. En attendant mon manger, je me concentre sur mon téléphone. Oui, j'ai arrêté d'arrêter. Mais dans ce cas précis, j'ai des circonstances atténuantes : les... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 novembre 2014

Sport de tarlouzes !

Ce dimanche matin, je trempe délicatement (car je suis délicate malgré certaines rumeurs) mon pain dans mon café en écoutant les infos de France Inter d'un derrière distrait. Sarkozy veut abolir le mariage pour tous ? M'en fous. Poutine quitte le G20 avant le café ? Rien à péter, la guerre froide, je connais, j'ai déjà vécu en couple. Ledit G20 veut plus de croissance et moins de réchauffement climatique sans que personne ne songe à lui signaler que "couper les cheveux en gardant  toute la longueur", cela risque d'être compliqué... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2014

Le supermarché, samedi à midi

Et pourquoi pas le périphérique, vendredi à 19 h ? Je sais. C'était une erreur. Beaucoup de monde avec en option des enfants se faufilant vers les rayons de Nowel (pas le temps de fêter les morts que le plug anal débarque, quel enfer…). Regrettant amèrement cette sortie comme un poilu de 14 regrettait sa tranchée sous le feu ennemi, je traçais mon chemin dans l'enfer des caddies décadents vers l'enfilade des caisses. Après cette ultime barrière, la liberté, la rue, le chemin sécurisé du retour à la maison. Ô je ne me fais pas... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2014

Trois fois non

Parfois les gens tombent malades. D'une maladie contre laquelle la médecine ne peut rien. Ni les millions de Steve Jobs, ni de supposée déité (mais on va pas entamer sur le sujet, ça va m'énerver). Pendant mes vacances outre-Pyrénées, j'ai revu une cousine dont le pancréas avait adopté un cancer. Celui-ci avait bien grandi en mangeant des kilos d'elle. J'avais été prévenue que la tumeur n'était pas opérable, que la chimio n'avait rien donné et qu'il n'y avait pas d'autre traitement. De quoi tu parles avec quelqu'un qui arrive à la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2014

De la géographie, matière mal aimée des Français

Je suis assise sur un banc du port de Sauzon (au nord est de Belle-Île) presqu'à la sortie de l'aber. Immobile. Tellement immobile qu'un lézard se chauffe au soleil sur le rocher à 2 m de moi et qu'un rat (hiiiii !) me passe devant. J'attends que le commerce d'alimentation local rouvre de sa pause méridienne de… 3h. J'y achèterai de quoi survivre dans ma grotte (hors réseau, aaaaah). J'ai un problème avec les horaires locaux. Déjà à Quiberon, j'ai failli ne pas manger un soir en sortant me restaurer après 21h. Et là, surprise : "ah... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 novembre 2014

Comment ne pas mourir quand tu n'as pas de 3G

C'est pas possible. Cordialement… Bon, en admettant qu'on arrive à survivre sans manger ni boire, ne pas avoir de réseau ne coupe pas simplement du web mais aussi de la radio. Bah oui, plus personne (à part quelques pauvres et quelques intellos) ne part en vacances avec une radio. La radio, elle est dans le téléphone. Mais sans réseau pas de radio. "T'as qu'à lire des livres !". Dis donc, lectrice*, tu crois peut-être que j'y ai pas pensé? Tu crois que je n'en avais pas sous la main ? Sauf que de ma théorie à ma pratique, il y a un... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 16:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 novembre 2014

De la volonté de couper et de sa mise en pratique

Pendant mes vacances, j'ai voulu me désintoxiquer des réseaux sociaux, de ce fil à la patte qu'est le web. Réfléchir sur ma vie passée, présente et future. Après avoir supprimé les applications sur le téléphone, j'ai fait un premier rash cutané. En Espagne, je cherchais du wifi pour "checker mes mails" et lire avidemment les notifications Twitter et Facebook. J'ai aussi pourri la vie de mes contacts Whatsapp. Bref, je suis accroc mais grave ! La 2ème partie de mes vacances s'est déroulée à... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 novembre 2014

De la Catalogne ou le test du cousin J

Tu as remarqué qu'il se passe des choses du côté de Barcelone ? En dehors du fait que le Barça n'est plus au top, je veux dire ? Non, ne cherche pas dans les médias français, y'a rien. C'est un peu comme en Ecosse mais en plus compliqué. C'est toujours plus compliqué chez les Latins (oui, bienvenue à la foire aux clichés ! Mais moi j'ai le droit). Pour résumer la situation… heu non, ça va pas être possible. Alors pour faire simple… heu non, ça non plus, ça va pas être faisable. En gros ! La Catalogne veut organiser une consultation... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2014

De l'importance d'être patiente

Ma mère et moi passâmes donc les Pyrénées, bras dessus, bras dessous. Elle, angoissée à l'idée de retrouvailles familiales trop émouvantes en l'absence définitive de mon père. Moi stressée à l'idée d'avoir eu la mauvaise idée du siècle. Nous nous trompions toutes les deux. L'accueil fut chaleureux. La météo aussi. Point de larmes, rien que des rires et des chants, voici venu le temps de l'île aux enfants… ok, je sors… Comme avant, lorsque nous venions un an sur deux en vacances en Catalogne, la tournée des familles commença. Le temps... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]