26 septembre 2018

La vérité est tailleur

Profitant d'une promotion spéciale… mois de septembre (?), ma sainte mère désira se rendre à la parfumerie afin de faire l'achat de son parfum de toute la vie. Nous sortimes le carosse la Twingo et après un bon kilomètre de trajet, nous garâmes le véhicule sur une place "15 minutes avec le disque que tu sais jamais où il est, bordel !". Nous entrâmes dans la boutique à la porte grande ouverte. Je vais faire pareil avec une parenthèse. Les parfumeries représentent pour moi l'enfer sur terre, et avec elles, toute boutique qui vend des... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2018

Cet été…

J'ai quitté Facebook. Pour l'instant, ça va. J'ai encore des ami·es. Je crois. Peut-être que non. Je vous en reparle dans un an. Je regarde pousser mes poils de mollets. Je ne les tonds même plus. Je profite de cette fin d'été caniculaire pour me promener jambes nues et néanmoins velues. Et j'attends. J'attends qu'ils s'arrêtent. Car ils vont s'arrêter. N'est-ce pas ? Ce ne sont pas des cheveux ! Hein ? Dites ? J'ai lu deux Vargas, deux livres en catalan. J'ai repris "Les luttes et les rêves" que j'avais abandonnées à la fin de la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2018

Conseils amicaux

Profitant d'une conversation de groupe sur une application de messagerie violette, je demandai conseil à mes ami·es pour l'achat d'un casque audio filaire pour téléphone portable. Avec fil, parce que je ne désire pas mettre ma tête dans un microonde en marche pour écouter un podcast. Et un casque parce que les oreillettes m'insupportent au bout d'un très court laps de temps. Trois me répondirent dont un geek. On reconnaît ce dernier à sa réponse : "air pods". C'est-à-dire, pour les non-Pomme-parlants, qu'à "casque avec fil", il répond... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2018

Des nouvelles de mes poils

Mon épilateur-tondeuse a rendu son bloc mécanique à dieu. Cette panne est arrivée à point nommé. C'est comme s'il avait deviné que j'avais changé mon fusil d'épaule. Mon fusille des poils.Comme beaucoup de femmes (oui, même des féministo-lesbico-gauchisses dans mon genre), j'ai commencé à agresser mon corps il y a longtemps. Je revois la scène : cour du collège, nous sommes 3 filles à attendre l'heure d'entrer en classe lorsque l'une d'elle s'exclame "J'ai oublié de me raser pour le sport !". Je découvre par hasard que les poils,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2018

Où suis-je ?

Ce matin, j'ai ouvert un œil aux forceps à 7 h 52. Je suis précise car m'étant couchée tard dans mon lit après avoir d'abord roupillé sur le canapé (j'ai une vie de rêve, je sais), je fus très étonnée de voir une alerte "Prise de sang" affichée sur l'écran du téléphone. "Mais… on est dimanche…". Ah nan, nan, on est samedi me suis-je répondu. Ah ouiiii, hier je suis allée au théâtre mais nous étions bien vendredi. Comment ? Non, je n'ai pas bu. D'ailleurs, je vous conseille la pièce. Il s'agit de l'adaptation sur scène de l'essai de... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Un sucre dans ton café ?

"Quand vous mettez du sucre dans votre café, demandez-vous d'où ils viennent, par qui et comment ils ont été produits." Dès que je prends un café, j'ai l'impression de me faire engueuler par Françoise Vergès, autrice de l'excellent "Le ventre des femmes". C'est une phrase qu'elle a dite lors d'un entretien sur une des radios bolchos que j'écoute (attention, ce n'est pas une citation au mot près). Elle venait y présenter son livre sur le thème, inconnu de moi (et à mon avis, de beaucoup et c'est bien dommage), des avortements forcés... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 13:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 avril 2018

Je soutiens la grève SNCF

C'est bizarre mais dès que je dois me rendre devant un guichet de la SNCF avec un être humain derrière, j'ai l'impression d'assister à un sketch. Je n'ai plus mis les pieds à la sécu depuis belle lurette mais je suppose que ce doit être kif-kif bourricot (vous aussi, placez des expressions de votre enfance dans la conversation et amusez-vous des regards d'incompréhension de vos interlocuteurs et trices). Je n'ai pas pu régler mon problème sur les internets. Comme je suis une cliente fidèle avec une carte du même type, il a fallu que... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2018

Pauvre homme ou pauvre mec ?

Il y a quelques années, je pensais et même j'ai écrit quelque part dans ce blog que Bertrand Cantat avait le droit de chanter et moi d'écouter le seul album de Noir Désir en ma possession "Des visages, des figures" sorti en 2001. L'album d'avant le féminicide de Marie Trintignant pendant l'été 2003 à Vilnius par… Bertrand Cantat. À cette période, j'étais en vacances au Canada. Je lisais avec effarement dans les journaux locaux que la canicule dépeuplait les maisons de retraite alors que je subissais l'été le plus pourri du coin depuis... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 22:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 février 2018

Tu fais quoi là ?

Je ne sais pas si c'est typiquement masculin. Les exemples que je peux citer le sont. Ce qui est certain, c'est que ça me paraît particulièrement crétin. J'ai été confrontée à cette étrangeté deux fois au bureau dans deux services différents : le gobelet, la boîte, la bouteille remplie de pièces de 1 et 2 centimes. Les pièces que ne prend pas la machine à café ou le distributeur à diabète. Attention, analyse : si ces machines diaboliques ne prennent pas ces pièces, ça veut dire qu'elles ne les rendent pas non plus. D'où ma question :... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2018

Train train

Quelqu'un connaît un prêtre exorciste spécialisé dans le désenvoûtement 2.0 ? C'est un gros chantier, c'est pour le système informatique de la gare Montparnasse. J'avais plus ou moins échappé aux catastrophes récentes mais chaque voyage prenait le goût piquant d'une aventure à l'issue inconnue. Aussi, apercevant la voie de mon TGV affichée avant les 20 minutes réglementaires, j'eus une bouffée d'optimisme et un léger trac. Placée dans la voiture 7, je constatais avec joie qu'elle était dans la première rame Atlantique (1 seul étage)... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]