17 janvier 2014

Le sac à main, c'est le mal

J'étais tranquillement assise dans le métro ce matin lorsqu'à une station les 3 places face à moi se libérèrent. Elles furent rapidement occupées par 3 femmes. Lesquelles passèrent devant moi et mes yeux se retrouvèrent à hauteur de leur sac à main. Évidemment tous les 3 différents en style, taille et couleur. Mon cerveau ne faisant qu'un tour (il est rarement plus mobile), cela fit remonter quelques épisodes de confrontation avec cet engin de mort. Que, tu l'auras remarqué, seules les femmes (en majorité en tous cas) portent. Et te... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 08:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 novembre 2013

Ô rage, ô désespoir

Moi : "Oui, bonjour, voilà, votre site internet n'est plus à jour depuis 5 mois. Vous l'utilisez toujours ?Lui : Ce site ne doit pas être supprimé !Moi :  Oui, non, je me doute bien mais disons que ça fait un poil tache pour votre image, voyez. Genre "ben, ils foutent rien". Lui : Ce site ne doit pas être supprimé !Moi : Non, c'est sûr. Mais c'est vrai que, vu l'absence totale de fréquentation, il manquera pas à grand monde, vous savez.Lui : Ce site ne doit pas être supprimé !Moi : J'ai bien compris mais, j'veux dire, même... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 17:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 novembre 2013

De l'usage des livres d'or dans l'hôtellerie-restauration

Je n'écris jamais dans les livres d'or. Parce qu'entre les cartes postales, d'anniversaire, de vœux et de condoléances, j'évite d'appauvrir mon stock (réduit) de phrases toutes faites, drôles, bien senties et/ou originales pour un hôtel ou un restaurant que je peux noter sur internet et ainsi éviter (en cas de bouiboui immonde) à des Jean bien d'aller se jeter dans la gueule du loup. Ce n'est toutefois pas parce que je n'y jette pas ma prose que je ne lis pas celle des autres. Lors d'un récent séjour au bor de la mer, j'ai recueilli... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2013

On n'a pas tous les jours 40 ans

Le coup d'Etat du général Pinochet au Chili aura 40 ans demain. C'était le 11 septembre 1973. Curieusement, la matinale de France Inter l'a évoqué ce matin. Avec un jour d'avance. Ce matin, on a entendu la réaction (presque joyeuse) d'Alain Peyrefitte (gaulliste bon teint) et celle de François Mitterrand. Alors demain, de quoi parleront-ils ? Des 400 000 prisonniers, des "environ" 50 000 morts et des 3 000 disparus ? Ces chiffres sont tellement énormes qu'ils mériteront toute une matinale. J'attends demain avec impatience.
Posté par Gouinette à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2013

Chialer comme une bonzesse.

Ah bah voilà, c'est la saison des attentats. Ou des soupçons d'attentat. Alors on ferme nos ambassades dans certains pays. Je te vois venir, complotiste : oui mais c'est les Amerloques qui veulent justifier leur espionnage généralisé. Genre: voyez que ça sert. On a détecté des mails laissant à penser qu'il pourrait y avoir des attentats dans le monde. P´is surtout on sait ce que tu achètes, où, quand et comment. Bon, je sais que moultes personnes attendent fébrilement mon analyse. Mon cholestérol est bon, merci. Ok, je sors. Sinon,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2013

«Autant de têtes, autant de sentiments» de Tchouang-Tseu

Possédant un compte sur le réseau social "Le livre du visage" sur lequel je ne me rends que rarement (sauf en période de vacances…), je ne maîtrise pas complètement son fonctionnement. Comme, en plus, ça change tout le temps (un peu comme si les constructeurs de voitures décidaient soudainement que le volant serait triangulaire et p'is que t'as rien à dire, et p'is c'est tout !), je découvre des trucs régulièrement. Ma dernière découverte concerne la possibilité d'afficher un smiley (ou frimousse ou binette) sur ton statut. Pour... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 15:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


24 mai 2013

En mai, fais un marronnier

Le printemps, l'autre saison des marronniers. Surtout cette année, avec ce 'gnifique réchauffement climatique qui ne dit pas son nom. Le marronnier du matin : la victoire de Yannick Noah à Roland Garros.  Comme ca fait 30 ans, et que ça commence à être long sans un Français qui gagne (un Français parce qu'une Française a déjà gagné depuis mais, les filles, ça compte pas), on a ressorti Noah. Moi qui aie vue cette victoire devant mon petit écran, tandis que ma famille becquetait des grillades dans le jardin, j'avoue que c'est... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 08:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 décembre 2011

Tout fout le camp.

C'est le regard brillant et la truffe humide (je suis enrhumée, j'en suis à 3 paquets par jour) que j'annonce que ça va aller, maintenant, bon sang, de bon soir ! C'est quoi ça ? Les droits des femmes n'avanceront donc jamais ? Sortez de vos cuisines. Allez prendre l'air. Creusez un trou dans le jardin mais arrêtez de ranger les enfants dans les congélateurs! Bientôt, un grand patron de l'électroménager va venir se plaindre que cette «mode du bébé congelé» porte atteinte à l'ensemble d'un corps de métier. Et p'is quand c'est pas une... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 novembre 2011

Gérer des fichiers, c'est un métier.

J'ai récemment reçu des avis du facteur. Le premier m'annonçait qu'une lettre avec accusé de réception m'attendait à la poste. Angoisse et désespoir! Aucun indice sur l'avis hormis un «M. ou Mme Gouinette» pour le moins mystérieux. Qui donc pouvait m'envoyer un courrier AR sans distinguer mon genre ? Avant de rejoindre mon lieu de travail, j'allais récupérer le pli maudit. Signé Sade (ça s'invente pas), l'entreprise chargée de la maintenance technique de mon ancien immeuble se plaignait de mon absence répétée à mon domicile... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 septembre 2011

Les Allemands n'ont pas notre sens de l'accueil.

C'est un fait historique avéré. Nous les avons souvent accueillis à bras tendus ouverts. Et notre fréquentation ne les a pas fait évoluer. Résultat : Le Pape, issu de germains, vient passer quelques jours en famille. On sent pourtant qu'il n'est pas zoupère à l'aise. Et ça peut se comprendre. Tout commence par l'avion. Avoue qu'arriver dans un avion siglé «KO», ça peut être flippant. Mais ce n'est pas tout. Au bout de la piste, Ben Sixteen s'est retrouvé face à… Et tout à coup… Z'ont pas d'humour.
Posté par Gouinette à 19:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


  1  2  3  4  5    Fin »