Ou plus exactement, celui de Son messager, Son carré Hermès quoi. Comment l’ai-je eu me demanderez-vous jaloux comme des poux ? En allant prendre le métro vous répondrai-je, à l’aise. Un sdf assis sur un banc tendait sa main. En échange de quelques centimes et alors que je ne demandais rien, il m’a tendu un bout de papier roulé que j’ai pris au départ pour un sachet de sucre (je devais être en légère hypoglycémie). J’ai déroulé la petite note au creux de laquelle se trouvait une allumette neuve. Et le texte suivant.

message_sdf

Alors évidemment, j’ai noirci le numéro de téléphone et le vrai nom d’Emile Hermès parce que c'est personnel. Puis, bonne fille bonne comme du bon pain, j’ai cherché ce fameux verset biblique. Attention, ça dépote.

Evangile à Jean 1 - verset 12 (cl)- 1 Corinthien·nes - chapitre 13

1 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges (oui oui), si je n'ai pas la charité, je suis un airain (c’est synonyme de bronze mais il n’est pas indiqué si on doit le couler soi-même) qui résonne, ou une cymbale qui retentit (coucou les cloches!). 2 Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes (ouh lala mais tout de suite les grands mots ! tu te mets la pression Jean !), si je n'ai pas la charité, je ne suis rien (à ce compte-là tu ne seras jamais heureux mon Jeannot). 3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien (mais quelle drama queen celle-là !).

4 La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil (comme la grenouille à La Fontaine à qui il est arrivé des bricoles), 5 elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal (et ça fait des rabais d’impôts), 6 elle ne se réjouit point de l'injustice (heu bah non), mais elle se réjouit de la vérité; 7 elle excuse tout (non plus), elle croit tout (nan !), elle espère tout, elle supporte tout (JEAN ! TU TE CALMES !).

8 La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. 9 Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie (de ?…), 10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra (comment ?…). 11 Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant (moui, admettons). 12 Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu (Matrix, sors de ce texte !).

13 Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, la charité ; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité. Heu… le merci suffisait amplement hein.

Pas trace d’allumette dans ce fourbi mais dommage que les contrôles anti-drogue et anti-dopage n’existaient pas à l’époque.