Ouiiii, je sais, c'est mal de dire du mal mais bon, ils ont commencé. A se la péter dans le genre "oui, ben chez nous, quand un.e politique s'achète une barre chocolatée avec la carte de son ministère, c'est la porte ! Et même que c'est la personne qui se barre toute seule devant le scandale déclenché. C'est pas chez nous qu'un candidat à la fonction suprême (de poulet) oserait se présenter alors qu'il est mis en examen". Mais que celle ou celui qui n'a jamais ramené une ramette de papier à la maison lui jette la première paire de Berluti.

Faisez pas vos malins les Suédois, moi aussi j'ai des dossiers dont vous semblez ignorer l'importance ! Je vous rappelle que vous distribuez dans le monde entier des meubles aux noms bizarres et au système de montage aléatoire. Et pas plus tard que tout à l'heure, ce matin même, Radio Paris France Inter a diffusé une page de propagande commerciale du plus mauvais goût, d'un sexisme outré et prônant scandaleusement la défense de l'enfant-roi. Tandis que j'arpentais à grandes enjambées (2) mon manoir parisien (studio), j'entendis la voix d'une femme grondant un certain Léo, enfant mal élevé de son état, qui venait de dessiner sur la housse de couette à moins que ce ne fut sur les taies d'oreiller. La mère terminait fort légèrement sa leçon en prétendant que "c'est pas grave, ils sont mignons tes dessins". Mais où va la France ? Déjà un grand coup de latte dans l'appareil dentaire du chiard et ensuite, direction le lavoir, brosse à la main pour réparer sa faute. Le message radio-diffusé se terminait par une promotion sur le linge de maison dans de grands magasins bleu et jaune.

Dites voir les Suédois ! C'est parce que la parité est presque atteinte chez vous que vous balancez des messages à caractère commercial et néanmoins sexiste à travers le monde ? Entre le "catalogue sans femme dedans parce que ça gêne les juifs orthodoxes" et la "maman qui s'occupe d'élever (mal) le gosse et de faire le linge", vous ne seriez pas un tout petit peu en train de vous foutre de notre gueule ?