Tu as remarqué qu'il se passe des choses du côté de Barcelone ? En dehors du fait que le Barça n'est plus au top, je veux dire ? Non, ne cherche pas dans les médias français, y'a rien. C'est un peu comme en Ecosse mais en plus compliqué. C'est toujours plus compliqué chez les Latins (oui, bienvenue à la foire aux clichés ! Mais moi j'ai le droit). Pour résumer la situation… heu non, ça va pas être possible. Alors pour faire simple… heu non, ça non plus, ça va pas être faisable. En gros ! La Catalogne veut organiser une consultation auprès de ses habitants pour savoir s'ils seraient intéressés par l'indépendance mais le gouvernement espagnol ne veut pas. Contrairement à ce qu'il s'est passé en Ecosse où le peuple a pu dire "non merci", on reste dans le Royaume-Uni". Dans ce type de confrontation nationalisme de l'une contre nationalisme de l'autre, j'ai un peu tendance à ne pas choisir de camp (… ça me rappelle une chanson de Goldman). Parce que vu que je viens d'un peu partout, j'avoue que mon identité ne peut guère se résumer à la carte du même nom ou à un seul et même drapeau en dehors du rainbow flag évidemment mais seulement si je peux danser sur du Dalida remix avec.

Quand j'ai débarqué là-bas pour mes vacances, la 1ère chose qui m'a frappée, c'est le nombre de drapeaux accrochés aux fenêtres des immeubles. Des drapeaux catalans de toutes sortes, toutes tailles. Et les messages réclamant l'organisation de la consultation placardés partout. La 2ème chose qui m'a frappée, c'est ma mère: "arrrête de parrrler politique !
- Mais c'est pas moi ! C'est les cousins qui en parlent !!"
Ca aussi, c'était nouveau. Des cousins tous nés sous Franco et ayant subi le silence forcé des idées qui parlent, m'interrogent, m'expliquent. Et, test absolu, même le cousin J. Le cousin J, en 40 années de connaissance mutuelle, on a dû échanger 47 phrases, dont 172 dans les 2 heures que nous avons partagées cette fois-ci. Sur la situation politique et économique, exclusivement. Et ça, c'est LE test. Il se passe quelque chose.

mala-suerte_3
Malchance
"Si à Madrid, on avait un gouvernement comme celui de Cameron, on aurait une consultation comme la vôtre…
- Bah, si à Londres, on avait eu un gouvernement comme celui de Rajoy, on l'aurait gagnée"