"… parce que les Africains n'avaient qu'à se baisser pour ramasser, alors que nous, point de vue agriculture, on a dû…"

Je n'ai pas entendu la suite mais ce devait être du genre "bosser comme des furieux pour faire pousser des trucs dans la terre quasi insalubre de France. Car, c'est bien connu, rien ne pousse tout seul ici. On est passé direct de singe à agriculteur sans passer par la case "chasseur-cueilleur". C'est pour ça qu'on a dû coloniser l'Afrique pour que nos esclaves n'aient qu'à se baisser pour ramasser nos 5 fruits et légumes par jour. D'ailleurs, quand on a creusé là-bas, on a trouvé du pétrole et du gaz. On aurait pu leur apprendre à être comme nous. Malheureusement ils ont voulu leur indépendance. Du coup, c'est n'importe quoi. Ce sont de grands enfants certes mais avec le rythme dans la peau. Que voulez-vous m'ame Michu, ils sont gentils mais fainéants."

C'est là que le bus a klaxonné pour me faire dégager du passage piéton où je stationnais, quelque peu sidérée ce cliché espèce d' éculé.

On va mettre ça sur le compte de la chaleur…