26 août 2013

Arsenic et vieilles dentelles

Ma mère et moi rendons visite à une amie de 40 ans et plus si aff. et toute aussi veuve que môman. Moi : Comment ça va? Elle : Ah bah je vais vous dire, ça va pas. Moi : Allons bon, qu'est-ce qui se passe ? Elle : Ma dernière m'a annoncé qu'elle ne viendrait plus déjeuner tous les samedis. Ma mère : Mais toutes les semaines, c'était beaucoup trrrop. Yé té l'ai déjà dit. Elle : Elle a dit qu'elle viendrait "occasionnellement", comme elle dit. Mais j'ai un caractère de chien. Quand elle viendra, faudra pas qu'elle s'attende à rester... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 20:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2013

Le Luxembourg n'est pas qu'un jardin parisien

Ce n'est pas non plus qu'un paradis fiscal. Non. C'est aussi un endroit où l'on pratique une forme d'humour très fine. Oui. Ou alors, c'est le journal Le Monde, au choix. Ce jour, je lisais un article sur le premier avortement pratiqué en Irlande depuis le vote de la loi en juillet. Si toi aussi, tu veux lire, c'est ici : http://lemde.fr/16VxaGx. Illustrant le texte, une carte interactive (où que tu cliques dessus et tac! t'as des infos) fait un état des lieux du droit (car c'est un droit de pouvoir disposer librement de son... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 09:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 août 2013

À ma Louve

Elle vient tout juste de naître. Elle naît ? Elle n'est pour l'instant qu'un être qui dort, mange, défèque, pleure et sourit. Les fonctions principales sont en place. Le reste est à venir. Toutes ces choses à faire. Tous ces gens à aimer. Toutes ces secondes à regarder s'écouler. Râler sous la pluie en évitant "l'à quoi planning". Regarder s'envoler les feuilles mortes. Fuir le soleil de peur qu'il ne se sauve. Tant d'années à venir et si peu de temps. Si petite et déjà grande. C'était hier que je tenais son père à bout de bras... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2013

Dimanche après-midi

Dernières heures de liberté. Je teste les chemins pour aller ou plutôt pour revenir du boulot à dos de trottinette. Malgré leurs nombreux défauts, je ne déteste pas mes collègues de bureau au point de leur infliger les effluves sudoripares de mes aisselles post-effort physique toute la journée (y'a pas de douche au boulot). Car je ne trottine pas à moitié, que nenni, c'est "poussez-vous ! J'arrive !". Forcément, je sue. Après "la tentation d'une pile" à rollers, j'ai sagement opté pour l'achat d'une trottinette. C'est moins... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2013

Zones 30 (à l'heure)

Au sortir d'une séance de cinéma, je déambulais nonchalamment rue de Rivoli. Traduction : j'errais sans but et sans énergie. Synonyme : je déprimais de manière mobile. Tout à coup (c'est pour mettre un peu d'action), j'arrive à hauteur d'un panneau de signalisation. Ou plutôt, d'un panneau explicatif d'un autre. Il concerne les vélos mais est dirigé vers le trottoir donc vers les piétons. Et c'est normal. Le nouveau panneau fait du piéton une cible mouvante. Dans les zones 30 (morts), les vélos, en présence de ce triangle amoureux... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2013

La liberté est un champ de petites fleurs

Je cherchais un coin tranquille au bord de la Seine pour méditer et écrire un post sur le nouveau mot que j'ai appris grâce à une amie. L'ami-e est utile en cas de tout : déprime, déménagement, dégueulis, temps dé pluie. En ce week-end du 15 août, j'avisais une chaise mi-ombre, mi-soleil et m'y asseyais sans crainte. Vu le monde, j'eusse pu me douter qu'il y avait un piège. La plupart des Jean présents lisaient ou somnolaient. Sauf les 2 dames derrière moi (dont l'une avait la voix de Bernie Chirac !). Le piège, donc. Tandis que je... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2013

Et toi ? Tu fais quoi après ta mort ?

Elysium: nom allemand signifiant "élysée", le séjour des hommes vertueux après leur mort (cf. Wiki mon ami). C'est aussi le titre d'un blockbuster ou gros carton ou taquillazo américain que je suis allée voir en ce jour d'Assomption. Date on ne peut mieux choisie car il s'agit du jour où la reum du Christ est montée au ciel. Jour de sa mort, donc. Sinon, ça s'appellerait Air Marie ! Et justement, tout au long du film, tous les terriens ne rêvent que d'une chose : monter au ciel ou plutôt se casser dans l'espace et habiter dans la... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 21:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 août 2013

Quand la tortue réveille le patin… en moyenne elle le regrette

Les 3 cours d'après ont amené les résultats suivants : je me suis vautrée 3 fois, dont 2 sur le dos. Soit très exactement à l'opposé des consignes du prof. Il y a la théorie et la réalité. Mon postérieur s'est confronté à la dure réalité des trottoirs parisiens.On a aussi étudié les virages. Théorie : comme sur une moto, tu tournes ton regard bleu azur, tes épaules et ton bassin en direction de là où tu veux aller et tu pousses sur la jambe opposée… Pratique : j'ai pas les yeux bleus et mon bassin s'est furieusement opposé à mes... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2013

"Il vaut mieux marcher sur une tortue réveillée que sur un patin à roulettes endormi" François Cavanna

  Je n'ai presque jamais fait de patin à roulettes. Ni du à glace. Je ne skie pas ni sur piste ni au fond. La poutre à l'école était zi instrument de torture parmi les agrès.Parce que je suis clairement une déséquilibrée de naissance.N'écoutant que mon courage (ou ma courge selon mon nouvel ami der Korrektor), je décidai en pleine déprime de combattre mes peurs, de dépasser mes limites, d'aller de l'avant. En un mot comme en sang, de prendre des cours de roller. On ne dit plus patin à roulettes (ça fait vieux), mais roller. Ou... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 10:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 août 2013

Chialer comme une bonzesse.

Ah bah voilà, c'est la saison des attentats. Ou des soupçons d'attentat. Alors on ferme nos ambassades dans certains pays. Je te vois venir, complotiste : oui mais c'est les Amerloques qui veulent justifier leur espionnage généralisé. Genre: voyez que ça sert. On a détecté des mails laissant à penser qu'il pourrait y avoir des attentats dans le monde. P´is surtout on sait ce que tu achètes, où, quand et comment. Bon, je sais que moultes personnes attendent fébrilement mon analyse. Mon cholestérol est bon, merci. Ok, je sors. Sinon,... [Lire la suite]
Posté par Gouinette à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]