Après la vague de froid qui a balayé la France récemment nous laissant tout gelés dans nos moufles, voici venu la vague politique pré-électorale qui m'emplit déjà de joie, de bonheur et de nausées.
Hervé Morin a renoncé à un avenir politique que d'aucun (qui ? aucun) lui promettait brillant.
Chrissine Boutin s'est arrêtée en pleine course car Sarko a enfin décidé de partager ses valeurs christiennes. Et du coup, on a su que la bombe atomique dont elle menaçait le monde politique si des fois que au cas où elle n'aurait pas ses parrainages, c'était une grève de la faim… Chrissine, notre Bobby Sands à nous ! Quand je pense à ceux et celles qui sont décédés sans connaître le fin mot de l'histoire. C'est bien triste.

Sinon, on a une vague idée de la valeur actuelle des 30 deniers de la récompense de Judas pour avoir livré Djiseusse aux Romains : la direction d'une entreprise, hein mon Jean-Louis.

Alors, Hervé ? Alors Chrissine ? C'est quoi donc prévu pour ? Une grosse commission ?

 

 

*oui, je sais que le titre n'a rien à voir avec le texte. Mais vu que nos 58 réacteurs fuck…ushimesques n'ont pas été foutus de nous tenir chaud et qu'il a fallu importer du courant charbonnesque allemand, il va falloir prendre l'habitude de naviguer au moignon sur nos tablettes.