Que ne feraient pas les agences de publicité pour nous vendre un yaourt (pas un Ouïgour, Bernard, un yaourt !) ? Une femme à poil bien épilée, des promesses d'une santé protégée, un transit intestinal  amélioré. À se demander comment ont fait M. et Mme Cro-Magnon pour survivre jusqu'à l'arrivée du pot miraculeux. J'ai récemment rencontré une des dernières fulgurances publicitaires et néanmoins lactées.
Pour pousser à la consommation d'un yaourt à la noix de coco, une personne (voire plusieurs, on sait jamais, c'est des fous !) a inventé le slogan suivant : «Ça fait bronzer de la bouche !»

Car, qui dit noix de coco dit île paradisiaque, soleil, alcoolisme sable chaud, farniente, cancer de la peau bronzage en plein mois de février, le bonheur !

Toi qui as suffisamment raté ta vie pour ne pas pouvoir être allongé sur une plage de sable blanc, sirotant un cocktail dans une noix de coco qu'un esclave pauvre serveur du cru vient de t'apporter ! Oui, toi qui après avoir mangé ton aïoli n'avais le droit que de puer du bec, mange donc du yaourt coco, tu bronzeras des gencives et pas à cause de la nicotine !

On vit une époque formidable…