Je suis assise sur mon canapé, attendant que la pluie se calme pour aller investir un Uniprix® et remplir mes placards de nourriture. Ce matin, il faisait beau. J'en ai profité pour aller à la Préfecture de police. Une aventure que je conterai dans un prochain billet. Pendant le déjeuner, j'ai entendu la chanson de Brel «Le Moribond» en version française puis en version anglaise (Seasons in the sun). La deuxième est beaucoup plus gnagnan. Le couplet sur le curé est remplacé par un couplet sur le père et celui sur l'amant disparaît. Si j'ajoute que c'était la version chantée par Nana Mouskouri. Écoutez la différence (comme dirait Jean-Luc Hees) ! Si je te parle de ça, c'est que je me suis souvenu qu'il y a dix ans, je veillais le corps sans vie de mon frère aîné.

Avant qu'on ne le mette dans le trou
When all the birds were singing in the sky.
On n'était pas du même chemin
Mais on cherchait le même port.
We had joy, we had fun
Adieu mon frère, je t'aimais bien, tu sais.


(Note à benêt : penser à ne plus être en spm au moment de l'anniversaire…)