C'est avec cette suite illogique de mots qu'un internaute a atterri ici. Comme je suis gentille (et que je n'avais pas d'autre sujet sous le clavier), je vais t'expliquer, internaute égaré, wouaille que c'est pas possible de trouver une réponse à ta question.

D'abord, il y a 13 500 Saboliens et Saboliennes (tous les Saboliens, toutes les Sabolienneuh…). Oui, c'est ridicule ET petit. Ensuite, cette charmante bourgade est située à 50 bornes des trois grandes villes du coin : Le Mans, Angers et Laval. Et être à 50 bornes de trois grandes villes, c'est sympa mais en fait, ça reste 50 kilomètres. Moi, quand j'étais jeune, j'avais Nantes, Rennes et Angers à la même distance de chez moi. T'as qu'à voir que le niveau est largement meilleur (et pas qu'en foot) : la Folle journée de Nantes, les Transmusicales de Rennes, le Festival Premiers plans d'Angers (tu auras noté que j'ai une ville en commun avec Sablé, c'est pas du gâteau…). Ben n'empêche que dans ma ville de 14 000 habitants, des coins sexys, entre la fonderie, l'usine plastique et l'usine de matériel agricole (qui a fermé depuis), y a pas bézef à se mettre sous la dent. P'is 50 bornes en tracteur, c'est long.

De plus, les citoyens de cette ville ont quand même élu François Fillon d'abord conseiller général puis maire puis député !! Ensuite, rends-toi (ou j'tire !) sur le site de ladite cité et découvre comment que c'est beau. Mais surtout analyse le texte !! Le bac de français vient de se terminer ? M'en fous !! Je cite (cf http://www.sablesursarthe.fr/) :

«Ville moyenne (petite pas moyenne) à fort potentiel (potentiel, ça veut dire que pas encore) industriel, Sablé-sur-Sarthe offre à ses habitants un cadre de vie exceptionnel (l'exception qui confirme la règle qu'il faut pas y aller). Aux attraits d’une région verte et vallonnée parcourue de rivières et dotée d’un riche patrimoine (de la cambrousse et des vieilles maisons pourries), la ville allie les infrastructures, équipements et animations d’une cité où il fait bon vivre.»

«Son patrimoine technologique (attends, c'est là qu'on rigole)
Après l’eau, l’air est l’autre élément qui fait la fierté de notre cité (et pourtant, je suis certaine qu'on doit y étouffer à petit feu). Il serait sacrilège de quitter Sablé sans visiter le musée "À l’homme volant" (ah ben oui ! Sacrilège ! Le musée de Superman !). Situé dans une maison à pans de bois, ce musée retrace la conquête de l’air. On y apprend notamment qu’en 1678, un certain Besnier, serrurier à Sablé, a inventé une machine à voler à quatre ailes dont l’objectif était de "pouvoir nager dans l’air comme on nage dans l’eau".» Alors, l'est pas beau et sexy le patrimoine technologique qui nage dans l'air comme dans l'eau ?! On ne mettra jamais assez en garde contre les ravages de la drogue.
Je te laisse aller voir tout seul la rubrique sur les grands projets comme la déviation (faut pas y aller qu'on vous dit !!), le centre aquatique ou les maisons de l'impasse... ça parle tout seul.
Ami internaute égaré, comme tu peux le voir : coin sexy et Sablé-sur-Sarthe, ça rime pas. Non, ne me remercie pas ; je suis là pour ça.

ps : si par triangulation, tu trouves ma ville d'origine, tu gagnes le droit d'y aller. Bonne chance !