Je serais bien allée faire mes courses mais il tombe de l'eau froide et mouillée par intermittence alors cela pose problème pour ma fenêtre de tir personnelle. Et le printemps, bordel ! Et mon frigo !
Donc, pendant que les giboulées de mars s'écrasaient sur mes vitres mi-mai, je suis allée jeter un œil aux requêtes ayant amené des internautes perdus vers ce blog. Et, là, je ne sais si c'est parce que j'ai mis une vidéo de Fernand Raynaud (qui me fait vraiment rire, comme «La cage aux Folles») dans mon précédent message mais quelqu'un a atterri ici en cherchant, je cite et je vais à la ligne car je n'en crois pas mes yeux ; mais bon sang, il tombe des hallebardes :

«Giscard à son camion de lait du bois de Vincennes»

Bon, je comprends celui ou celle qui cherchait des «mecs nus». Admettons qu'on puisse imaginer trouver sur un blog intitulé «Gouinette parle trop» des hommes sans habits. Mais un camion de lait dans mon blog !?! Pervers !!!

Oh bigre, la tempête se calme ! vite, mon cabas, mes chaussures ! Sus au yaourt !!